Couple II

11 avril 2011 § Poster un commentaire

Dries Van Noten, fw 2009 / Bacon, Autoportrait (détail) 1970 

La collection de l’hiver 2009-2010 chez Dries Van Noten, dont les mariages de couleurs à la fois nobles et dérangeants sont ouvertement inspirés de Francis Bacon, joue la carte du malaise. Les roses chairs frôlent l’obscène en dénudant plus qu’ils n’habillent. Sous ces manteaux de peau, les bleu lavandin et les mauves, les bordeaux lavés de brun, les ocres simulent des fards maladroitement appliqués. La palette est grotesque et outrageusement magnifique, au-delà du mauvais goût. Son audace est soulignée par le classicisme et la préciosité des étoffes. De la même façon chez Bacon, les corps démantelés, tas de chairs dont semblent s’être échappées les âmes, sondent la question de l’humain, bourreau et victime à la fois.

La collection complète est ici

Publicités

Tagué :, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Couple II à Tenter Spielmann.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :