Ninfeo Mio

10 octobre 2013 § Poster un commentaire

Capture d’écran 2013-10-10 à 17.09.41Ninfeo Mio (2010) chez Annick Goutal, hespéridé créé par Camille Goutal et Isabelle Doyen

Passées les portes de ce jardin clos, bergamotes, cédrats et citrons, très fusants, nous chatouillent le nez, puis la verdeur des feuilles de tomates, une menthe douce comme sur les berges, du curry pour un instant, puis un parterre de sauges sclarées et un splendide figuier enfin, tout de feuilles et de lait.

Ca sent beau et il faut en abuser, l’été si l’on s’éloigne de son jardin, l’hiver pour se souvenir de l’été. Ninfeo Mio fait partie des masculins-féminins de la maison, déclinés en deux flacons. Je préfère à la version féminine complètement « noeud-noeud » son pendant, plutôt joli et qui pour une même contenance coûte 5 euros de moins…nous prendrait-on pour des poires ou pour Candide dans son jardin ?

Publicités

Tagué :, , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Ninfeo Mio à Tenter Spielmann.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :