En pays de Cocagne

20 novembre 2015 § Poster un commentaire

C’est l’histoire d’un homme qui se fraie un chemin à coups de cuiller dans une montagne de bouillie, en surplomb d’une mer de lait. Une ventrée plus tard et quelques pas plus loin, il s’apprête à franchir un plessis de saucisses quand un cochon tout frais rôti vient à sa rencontre, la côte offerte, un couteau fiché en bandoulière dans la couenne. L’entame est déjà faite et le cochon insistant. Alors c’est par politesse qu’il le mange, comme l’oie bien grillée qui, après avoir déployé la nappe empesée des grands jours, vient se coucher à ses pieds dans un plat demi-creux en argent.

L’histoire ne dit pas s’il goûte aux galettes qui poussent en bord de route comme le chiendent, aux tuiles de tartes au flan et au miel du grand potdemieler au pied duquel sont allongés un clerc, un paysan et un soldat qu’il rejoint bientôt. Un bel œuf à la coque dodeline jusqu’à eux pour faire largesse de son petit corps mais il est trop tard, les quatre siestent là, bienheureux, étreints à chaque couture, fondus au sol, tout au régal de leur pesanteur. Car en pays de Cocagne plus on dort et plus on gagne.

D’après le Pays de Cocagne, Pieter Bruegel, 1567, à la Alte Pinakothek de Munich.

oeufbruegel

Publicités

Couple IV

5 novembre 2012 § Poster un commentaire

Qualités de la lumière

28 novembre 2011 § Poster un commentaire

Nappes de brume basses, trouée de soleil froid, mi-étain mi-étincelle. Est-ce beau comme une peinture ou peint mille fois parce que beau ?

Il y a dans certaines maisons et certaines oeuvres cette qualité de lumière ci. Pour l’avoir finalement vue au Rijkmuseum d’Amsterdam, je pense à la malchanceuse Laitière de Johannes Vermeer, puis à la maison de Rubens, à Anvers, baignée d’ombres et de lumières fortes mais indirectes et dont les murs sont recouverts de cuir doré.

Jerusalem

6 octobre 2011 § Poster un commentaire

Rue des Veaux

5 septembre 2011 § Poster un commentaire

Où suis-je ?

Catégorie Lieux sur Tenter Spielmann.